L’exotisme colonial et le cinéma

Une table ronde organisée par Tangui Perron, chargé du patrimoine audiovisuel à Périphérie
Dimanche 10 février 2019, Écran de Saint-Denis

Dans le cadre des 19e journées cinématographiques dionysiennes sur le thème de l’invitation au voyage, une table ronde consacrée à « l’exotisme colonial et le cinéma ».

Les historiographies coloniales et post coloniales sont aujourd’hui en plein développement et ce n’est pas sans conséquence sur d’actuels débats citoyens. On découvre ainsi ou redécouvre que le colonialisme a non seulement conquis des territoires et spolié des matières premières mais aussi exploité des « corps indigènes ». Un système de représentations a nourri un « imaginaire colonial » encore vivace aujourd’hui. Quelles places tiennent les images fixes (photos et cartes postales), animées (le cinéma) et la chanson dans la construction de cet imaginaire ? Les chefs-d’œuvre cinématographiques sont-ils réductibles à ces interrogations historiques et politiques ? Doit-on les traiter à part ? Une carrière d’acteur ou d’actrice peut-elle résister à la construction des stéréotypes ? Y a-t-il ici des spécificités françaises ?

Si nous avons le temps nous aimerions également aborder cette question qui nous est chère : l’exotisme anticolonial (un double inversé de l’exotisme colonial ?) est-il soluble dans l’internationalisme ?

Invités :

  • Sylvie Chalaye (anthropologue des représentations coloniales et historienne des arts du spectacle, professeur et directrice de recherches à l’Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III)
  • Zahia Rahmani (écrivain, historienne d’art, responsable à L’Institut National de l’Histoire de l’Art du domaine de recherche Histoire de l’Art mondialisé)
  • Alain Ruscio (Historien, spécialiste d’Histoire coloniale française, auteur de nombreux ouvrages sur l’Indochine et l’Algérie).

    Conception et animation de la table ronde : Tangui Perron, chargé du patrimoine audiovisuel à Périphérie.

    Cette table ronde est précédée de la projection et l’analyse de Daïnah la métisse de Jean Grémillon (1932).

    Programme complet : lecranstdenis.org/dionysiennes/invitation-au-voyage