Journées d'étude 2017

Les références à l’URSS en Seine-Saint-Denis 1957-1987

Le sport en archives

L’Humanité, figures du peuple

Sport et architecture

Commémoration du 17 octobre 1961

► Journées européennes du patrimoine 2017

► Les Engraineurs

► Le féminisme, les quartiers populaires et Africa

► L’hôpital Avicenne, une commande politique

 

Les références à l’URSS en Seine-Saint-Denis 1957-1987

Table ronde co-organisée avec le Musée de l’histoire vivante de Montreuil

jeudi 14 décembre à 14h

Les références à l’URSS en Seine-Saint-Denis 1957-1987, premières approches.
 
Dans le cadre de l’exposition Les révolutions russes vues de France, 1917-1967, présentée au musée de l’Histoire vivante à Montreuil jusqu’au 31 décembre 2017, les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis et le musée de l’Histoire vivante
vous proposent d’assister à une table ronde consacrée aux traces et à la mémoire de la révolution d’Octobre et de l’Union soviétique en Seine-saint-Denis.
 
 
 
 

Programme

Introduction, Emmanuel Bellanger, historien, chargé de recherche du CNRS, Centre d’histoire sociale du XXe siècle - université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 
Romain Ducoulombier, agrégé, docteur en histoire
Le spectacle de la Révolution russe : affiches de l’anniversaire d’Octobre en France 1917-1967
 
 
William Richier, professeur certifié d’histoire-géographie, doctorant à l’université de Cergy-Pontoise
Le jumelage Le Blanc-Mesnil/Petrodvorets : expression de l’internationalisme ouvrier et de la paix
 
Eric Lafon, directeur scientifique du musée de l’Histoire vivante
40e et 50e anniversaires de la Révolution russe dans La Voix de l’Est
 
Caroline Andreani, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Traces de la révolution d’Octobre et de l’histoire soviétique dans la toponymie des villes communistes de Seine-Saint-Denis
 
Modérateur : Emmanuel Bellanger
 

 

Le sport en archives

mardi 5 décembre 2017 à 14h30 aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Présentation de documents d’archives sur le sport et l’histoire du sport en Seine-Saint-Denis.
 
Dans le cadre de l’exposition "Sport et architecture en Seine-Saint-Denis", nous vous proposons de découvrir les traces qu’ont laissées le sport et les activités sportives dans les archives.
 
Plans de stade ou de piscine, statut d’association sportive, lettres à en-tête, reportages photographiques…
Venez explorer toute la diversité des documents qui permettent de retracer une partie de l’histoire du sport en Seine-Saint-Denis.

 

Présentation par Gaël Normand, archiviste, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

 

 

L’Humanité, figures du peuple

Table ronde mardi 28 novembre 2017 à 14h

À l’occasion de la publication du livre L’Humanité, figures du peuple, réalisé à partir du fonds photographique du journal L’Humanité déposé aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, les Archives départementales organisent une table ronde mardi 28 novembre à 14h en présence des auteurs.

 

Danielle Tartakowsky, historienne, spécialiste des mouvements sociaux aux 19e et 20e siècles
 
Gérard Mordillat, écrivain et cinéaste
 
Lætitia Real-Moretto, ancienne collaboratrice au service photo de L’Humanité et directrice éditoriale de l’ouvrage
 
Maxime Courban, archiviste, responsable des fonds figurés aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
 
 
 
 

Sport et architecture

jeudi 23 novembre 2017 aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Présentation de l’ouvrage Sport et architecture en Seine-Saint-Denis
 
Hélène Caroux Docteure en histoire de l’architecture et chercheuse au service du patrimoine culturel du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
Antoine Furio Chercheur en patrimoine industriel au service du patrimoine culturel du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
et Nicolas Ksiss Journaliste, historien, spécialiste du football et du sport ouvrier
 
présenteront leur ouvrage Sport et architecture en Seine-Saint-Denis, les équipements sportifs de la banlieue du Nord-Est parisien (XIX°-XXI° siècle)*
 
jeudi 23 novembre 2017 à 14h
 
* Dominique Carré éditeur, Editions La Découverte, 159 p.

 

Commémoration du 17 octobre 1961

17 octobre 1961, de l’occultation à la transmission"

Histoire et mémoire d’un massacre de la guerre l’Algérie

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
 
Mériem Derkaoui, vice-présidente du Conseil départemental, chargée de la culture
 
ont le plaisir de vous convier
 
à la table ronde de commémoration départementale
de la répression de la manifestation du 17 octobre 1961

le 17 octobre 2017 de 17h à 19h

à la MC93 - Maison de la culture de Seine-Saint-Denis à Bobigny, salle Christian Bourgois
 
 

Programme

Accueil par Hortense Archambault, Directrice de la MC93
Ouverture par Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
Introduction par Gilles Manceron, historien, spécialiste du colonialisme français
Projection du film "Mémoire du 17 octobre 1961", réalisé par Faïza Guène et Bernard Richard, de l’association Les Engraineurs, 2002
Intervention de Djamila Amrane, ancienne présidente de l’association Africa et témoin de la répression du 17 octobre 1961 : L’importance du témoignage dans le processus mémoriel
Intervention de Mimouna Hadjam, présidente de l’association courneuvienne : Africa Le travail de transmission
 
Échanges avec la salle
 
La rencontre sera animée par Vincent Martigny, historien et journaliste

 

 

Journées européennes du patrimoine 2017

Les Archives départementales vous accueillent samedi 16 septembre et dimanche 17 septembre de 14 h à 18 h.
 

Visite des Archives départementales

À partir de documents provenant de fonds d’archives publiques et privées, nous vous ferons découvrir 50 ans de politique éducative et sportive du département de la Seine-Saint-Denis. Vous pourrez visiter le bâtiment des Archives départementales (les magasins d’archives, la salle de lecture) où vous consulterez des documents originaux (registres d’état civil, cartes, extrait de cadastres, etc.) Vous pourrez également rencontrer des archivistes et découvrir leurs métiers.
 

Exposition photographique "Sport et architecture en Seine-Saint-Denis"

Nous vous accueillons pour une visite guidée de l’exposition Sport et architecture en Seine-Saint-Denis. Cette exposition est une sélection de photographies contemporaines d’équipements sportifs, réalisées à l’occasion de la publication de l’ouvrage Sport et architecture en Seine-Saint-Denis, dans le contexte de la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Les photographies mettent en valeur la diversité mais aussi l’inventivité formelle et structurelle des équipements sportifs présentés : stades, gymnases, piscines, vélodromes, patinoires, ou plus rares hippodromes. Elles rendent également compte de l’évolution des pratiques sportives et des territoires d’implantation.
Sport et architecture en Seine-Saint-Denis. Les équipements sportifs de la banlieue du Nord-Est parisien (XIXe-XXIe siècle), sous la direction d’Hélène Caroux, avec les contributions d’Antoine Furio et de Nicolas Kssis (Éditions Dominique Carré/La découverte, 2017).
 

Les fonds d’archives audiovisuelles

La Seine-Saint-Denis étant un département récent - sa création remonte à 1968 -, les Archives départementales ont collecté dès leur création des fonds d’archives audiovisuelles. Elles se sont interrogées sur les méthodes de conservation, leur restauration, etc. à une époque où ces supports connaissaient un développement important mais où peu de conservateurs envisageaient l’importance de ce type de sources. Grâce au dépôt de plusieurs associations et de municipalités, les Archives départementales mettent à la disposition des chercheurs et du public des sources audiovisuelles sur le département de la Seine-Saint-Denis et sur l’histoire du mouvement ouvrier. Un archiviste présentera ces fonds et leurs spécificités.
 

Sport en archives

Les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis vous proposent de découvrir les traces qu’ont laissées le sport et les activités sportives dans les archives. Plans de stade ou de piscine, statut d’association sportive, lettres à en-tête, reportages photographiques… Venez explorer toute la diversité des documents qui permettent de retracer quelques-unes des facettes de l’histoire du sport en Seine-Saint-Denis.
 

Samedi 16 septembre

14h30 : visite des Archives départementales
15h30 : présentation des fonds d’archives audiovisuelles
16h30 : visite guidée de l’exposition photographique "Sport et architecture en Seine-Saint-Denis"

Dimanche 17 septembre

14h30 : visite guidée de l’exposition photographique "Sport et architecture en Seine-Saint-Denis"
15h30 : présentation de "Sport en archives"
16h30 : visite des Archives départementales

 

 

► Les Engraineurs

table ronde mercredi 7 juin 2017 consacrée à l'expérience de l'association pantinoise

À l’occasion du dépôt des archives audiovisuelles de l’association pantinoise Les Engraineurs, les Archives départementales organisent une table ronde mercredi 7 juin 2017 à 14 h.
Créée en 1998, l’association « Les Engraineurs » anime des ateliers d’écriture et de réalisation audiovisuelle avec les jeunes du quartier des Courtillières à Pantin.
 
En 20 ans, elle a réalisé une trentaine de films (reportages, documentaires, fictions courtes) diffusés en France et à l’étranger. Elle organise un festival de films de court métrage, VU D’ICI, dont la 2e édition s’est déroulée en mai 2017.
 
L’association a fait le choix de déposer ses archives audiovisuelles aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.
Autour d’une sélection de films et d’extraits de films, les intervenants questionneront les objectifs de l’association – notamment la nécessité de démythifier la banlieue et d’inverser les représentations imposées par les médias –, son évolution au cours de ses vingt années d’existence, la professionnalisation de ses pratiques, le choix de thématiques politiques et sociales. Ils évoqueront également l’importance et l’utilité du dépôt de leurs archives audiovisuelles aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.

Intervenants

Sonia Chikh (présidente), Idriss Ouederni (secrétaire), Nadège Ammouche, Guy Benisty, Jérôme Polidor, Boris Seguin (cofondateur) et Aurélien Durr (archiviste).

Informations pratiques

Mercredi 7 juin, à 14h Salle de conférences des Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
 
 

► Le féminisme, les quartiers populaires et Africa

Les itinéraires de Mimouna Hadjam.

Table ronde mercredi 26 avril 2017, à 14h, conçue et animée par Tangui Perron, chargé du patrimoine à Périphérie.
 
Née en 1959, issue d’une famille prolétaire, nombreuse et immigrée, Mimouna Hadjam a grandi et travaillé (en usine) dans le nord de la France avant de s’installer en 1982 en Seine-Saint-Denis.
À La Courneuve, elle crée l’association Africa qu’elle dirige depuis trente ans. Africa se bat au quotidien contre le racisme et pour le droit des femmes en proposant des soutiens chaleureux et concrets, comme des perspectives d’émancipations sociales, culturelles et politiques.
L’histoire, en particulier l’histoire coloniale et ses séquelles, fait aussi partie des préoccupations de l’association. Le parcours de Mimouna Hadjam, son intense militantisme et le travail au long cours d’Africa, constituent des points essentiels pour observer et comprendre, dans la durée, le quotidien des femmes et des habitants des quartiers populaires, majoritairement issus de l’immigration.
 

► Extraits de films

  • Bakhta et ses filles (2013) d’Alima Arouali
  • Allez, yallah ! (2006) de Jean-Pierre Thorn
 

► Intervenants

  • Mimouna Hadjam
  • Muguette Jacquaint (députée honoraire)
  • Alima Arouali (réalisatrice)
  • Jean-Pierre Thorn (réalisateur)
  • Rosalie Foucard (juriste)
  • Florence Aubenas (journaliste) - sous réserve
 

► Informations pratiques

  • Mercredi 26 avril, de 14 à 17h
  • Salle des conférences des Archives départementales
 
 

► L’hôpital Avicenne, une commande politique

Mercredi 31 mai 2017, à 14h30.

 
 
L’hôpital franco-musulman est inauguré le 22 mars 1935.
 
Décidé dans le sillage de la construction de la mosquée de Paris (inaugurée en 1926), le projet d’hôpital est parrainé par le "Comité Laffont", qui rassemble des personnalités politiques et religieuses de France, des deux protectorats que sont le Maroc et la Tunisie, et des trois départements d’Algérie.
 
Le but officiel est créer une structure de santé qui puisse accueillir un public très éloigné des soins et des structures de santé. L’autre aspect est celui du contrôle : l’hôpital est conçu dès le départ comme un outil de recensement et de surveillance des travailleurs coloniaux en France.
 
L’implantation du site à Bobigny répond à des raisons financières : le terrain, à deux pas de l’usine Moritz qui traite les matières fécales de la capitale, ne coûte pratiquement rien.
 
L’hôpital sera réservé aux malades musulmans jusqu’en 1945, date à laquelle sa gestion revient au seul département de la Seine, avant son intégration au sein de l’Assistance publique.
 
La conférence de Bénédicte Penn, historienne de l’art, évoquera les aspects politiques de la construction de l’hôpital franco-musulman, et le parcours de son architecte, Maurice Mantout.