"Lénine - le centenaire"
 

"Lénine - Centenaire"

 89Fi855 Droits réservés - Coll. Archives du PCF/AD93

 
Cette affiche est issue de la collection appartenant au fonds du PCF déposé aux Archives départementales. Le traitement des documents a privilégié leur statut d’archives produites dans le contexte global du dispositif de propagande communiste. Il a exclu l’analyse iconographique.
 

Le contexte de la production et de l’usage militant : sources et lacunes

La production d’un support de propagande résulte d’une décision politique. Ici, on en trouve effectivement une trace explicite dans les relevés de décisions des réunions du secrétariat du PCF des 14 et 21 avril 1970.

Non signée, l’affiche n’identifie pas son auteur. Aucune source disponible ne documente non plus les conditions contractuelles ou financières de sa création. La mention de l’imprimeur : Paris Province impression est familière, mais les archives manquent pour connaître le volume du tirage et sa ventilation auprès des organisations.

Si la publication d’un encart d’information, répété quotidiennement en « Une » de l’Humanité du 16 au 17 puis des 20 et 21 avril, atteste de l’attention portée par la direction du PCF au retentissement de l’initiative, aucune source ne permet d’évaluer l’usage réel de l’affiche dans la préparation militante de terrain.

Le contenu de l’initiative est documenté. Un compte rendu figure dans l’Humanité du 22 avril, qui affiche un encart et une photographie en « Une » et publie des extraits de l’allocution de Georges Marchais. Le texte intégral de ce discours est disponible (305J/74) dans les archives de Georges Marchais.
 

Les indices dans la collection et sur l’affiche

Cette affiche s’inscrit dans le registre commémoratif, largement représenté dans la collection (226 affiches sur les 2 791 produites par le PCF au plan national entre 1945 et 2000) : personnalités et évènements de l’histoire de France ou du mouvement ouvrier international. La célébration annuelle de Lénine (distincte de celle de la révolution d’Octobre) est avérée par 16 affiches ad hoc éditées entre 1950 et 1970. Après 1970, on n’en trouve plus trace.

L’affiche de 1970 tranche formellement avec les versions des années 1950 : le nom de Lénine n’y est plus accompagné de formulations élogieuses, la citation du portrait rompt avec les représentations empruntées ou démarquées des canons soviétiques.   

Tenant lieu d’invitation publique, l’affiche comporte des informations factuelles qui offrent autant d’axes d’investigation à l’échelle de la collection.
Par exemple :
Le lieu : ici, classiquement, la salle de la Mutualité à Paris. L’information peut nourrir une étude sur la topographie des lieux parisiens de mobilisation communiste.
Les intervenants : ici le secrétaire général adjoint du PCF et le directeur de l’Humanité, soit une représentation de haut niveau. La fréquence de participation et le statut (orateur, président de séance, présent à la tribune)des responsables peut nourrir une approche du « groupe dirigeant ».
Partie artistique : son contenu n’est pas précisé ici. Ailleurs l’information sur le programme (cinéma, musique) contribue à une approche de l’acculturation militante.
 

Pascal Carreau

Responsable du secteur des archives privées,  Archives Départementales de la Seine-Saint-Denis