Retour sur 2015

du 9 octobre 2014 au 10 juin 2015

► 1418. Échos, versos et graphies de batailles. Une exposition de Catherine Poncin

Pour célébrer le centenaire de la Première Guerre mondiale, le Département de la Seine-Saint-Denis a pris le pari qu’art et histoire pouvaient faire bon ménage ! Accueillie en résidence aux Archives départementales pendant plusieurs mois, la photographe Catherine Poncin a traité le thème de la Grande Guerre par une voie détournée.
 
Sa démarche « de l’image par l’image » consiste à s’emparer d’images préexistantes et à les transformer pour en produire de nouvelles. Elle a choisi de travailler sur deux collections des Archives : un corpus de cartes postales éditées ou écrites entre 1914 et 1918 et une série de photographies contenues dans les dossiers dits de « dommages de guerre ». À partir de cette matière première numérisée, brute de scan, elle a produit des œuvres plastiques qui montrent et disent la guerre sur un mode sensible et poétique. Pour lier l’image au son, le passé au présent, elle a aussi recueilli les paroles d’habitants de la Seine-Seine-Saint-Denis, invités à lire des fragments des textes écrits aux versos des cartes postales et interrogés sur le sens qu’ils donnent aux chiffres 14 et 18. Ce « cadavre exquis », tel qu’elle l’a intitulé, a été composé musicalement par Jean-Louis Dhermy.
 
L’exposition, mise en scène avec la collaboration de Myriam Barchechat et produite par la galerie Les filles du calvaire, est accompagnée d’un livre d’artiste publié aux éditions Filigranes, avec des textes de Michel Poivert, professeur d’histoire de l’art à l’université Paris I, et Guillaume Nahon, directeur des Archives départementales. Le projet a reçu le label et le soutien financier de la Mission du Centenaire.
 
Catherine Poncin est représentée en France par la galerie Les filles du calvaire, Paris, et au Maroc par L’Appartement 22, Rabat.
 
Télécharger le dossier de presse
 
 
Un programme éducatif et culturel associé à l’exposition sera proposé durant toute l’année scolaire 2014-2015.
 

EN IMAGES

 


mercredi 6 mai 2015

► André Morizet, maire de banlieue, face à la question du Grand Paris des années 1920 à 1942

 
Conférence à 14h30, salle de conférences des Archives départementales
 
Cette conférence est organisée par l’Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis (AHMO 93), en partenariat avec les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.
 
Intervenant : Pascal Guillot, président de l’AHMO 93
 
L’assemblée générale de l’association AHMO 93 se tiendra à l’issue de cette conférence.
 
Télécharger le programme

3 juin 2015

► Les âges d’or de la carte postale

 
Table ronde à partir de 13h45, salle de conférence des Archives départementales
 
À l’occasion de l’exposition de Catherine Poncin 1418. Échos, versos et graphies de batailles, les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis proposent de revenir sur les différents « âges d’or » de la carte postale. En effet, ce média, très populaire dès le début du 20e siècle, n’a eu de cesse d’être utilisé malgré le développement d’autres supports concurrentiels. La carte postale est également une source d’information historique très importante à laquelle peu d’historiens échappent. À ce titre, et comme toute source d’histoire, elle se doit d’être évaluée, critiquée et pour ce faire connue dans ses usages, son contexte de production, son histoire et son économie.
 
Table ronde animée par Paul Smith, en présence de James Eveillard et David Liaudet
 

Programme

 
  • Histoire de la carte postale, James Eveillard, créateur et ex-directeur du Cartopole, Conservatoire Régional de la Carte Postale de Baud (Morbihan)
  • La carte postale comme source pour l’histoire ; l’exemple de la manufacture des tabacs de Pantin, Paul Smith, chargé de mission, Direction générale des patrimoines, Ministère de la Culture et de la Communication
  • L’architecture des Trente Glorieuses : l’autre âge d’or de la carte postale, David Liaudet, artiste, professeur, École supérieure des Beaux-Arts du Mans
 
Une visite de l’exposition par l’artiste est prévue à l’issue de la table ronde.
 
Télécharger le programme

jeudi 11 juin 2015

► À la gauche du père : prêtres et militants en Seine-Saint-Denis

Table ronde organisée par Périphérie dans le cadre du cycle de tables rondes et de projections« Les voies singulières »
Séance conçue et animée par Tangui Perron
à 14h, salle de conférences des Archives départementale
 
Intervenants : Geneviève Bellanger, Jean Bellanger, Yves Laverne, Gérard Chouchan (sous réserve), Pascal Carreau
 
Projections (extraits de films)
  • Film amateur sur la lutte des Cazeneuve
  • Ici, peut-être (1973), de Gérard Chouchan
  • Film sur la lutte des Rateau
 
Partenaires

mercredi 17 juin 2015

► Crises du Parti, parti en crise : sources, approches, interprétations

 
Table ronde organisée à l’occasion de la parution de deux ouvrages :
 
  • Roger Martelli, L’occasion manquée. Été 1984 : quand le PCF se referme, Paris, Éditions Arcane 17, 2014
  • Julian Mischi, Le Communisme désarmé. Le PCF et les classes populaires depuis les années 1970, Marseille, Agone, 2014
 
 

Programme

  • Sources et approches de la crise politique du PCF ; discutant : Emmanuel Bellanger
  • Derrière le déclin, les recompositions à l’oeuvre depuis les années 1990 : une nouvelle génération de cadres communistes ; discutant : Bernard Pudal
  • Débats et interprétations sur la crise du PCF et le rôle de l’organisation militante dans la lutte anti-libérale ; discutant : Serge Wolikow
 

Intervenants

  • Emmanuel Bellanger, chargé de recherche du CNRS, Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne
  • Roger Martelli, historien, ancien membre de la direction du PCF
  • Julian Mischi, sociologue, Institut national de la recherche agronomique (INRA)
  • Bernard Pudal, professeur émérite de sciences politiques, Cultures et sociétés urbaines, Centre national de la recherche scientifique (CSU-CNRS)
  • Serge Wolikow, professeur émérite d’histoire contemporaine, laboratoire CGC UMR CNRS 7366, Maison des sciences de l’homme (MSH), Dijon
 
Télécharger le programme complet

du 19 septembre au 18 décembre 2015

► Exposition Babcock & Wilcox, Worthington : deux usines en Seine-Saint-Denis

 
Parmi les documents photographiques arrivés récemment aux Archives départementales figurent deux fonds de plaques de verre réalisés entre 1900 et 1936, concernant deux usines installées en Seine-Saint-Denis.
 
Babcock & Wilcox, entreprise d’origine américaine, fabriquait des chaudières industrielles ; installée en 1898 à La Courneuve près de la voie de chemin de fer, l’usine ne cesse d’étendre son emprise et atteint son apogée au milieu des années 1960. Probablement prises par le directeur de l’usine, les photographies mêlent des images de la première usine et du personnel ainsi que des clichés plus intimes, représentatifs de la vie d’une famille bourgeoise du début du XXe siècle.
 
La société française des pompes Worthington, également d’origine américaine, s’installe au Bourget vers 1900 et ferme ses portes en 1983. Elle produit différents types de pompes équipant notamment des locomotives. Les plaques de verre, réalisées pour les besoins d’un catalogue de produits industriels, nous font découvrir l’usine, ses machines et ses productions ainsi que les différentes étapes de la réalisation du catalogue.
 
 
 
Découvrez la programmation autour de l’exposition :

 

Autour de l’exposition Babcock & Wilcox, Worthington : deux usines en Seine-Saint-Denis, nous vous proposons des visites commentées, ouvertes sur inscription :

 

  • Mardi 13 octobre, à 15h
  • Jeudi 5 novembre, à 15h
  • Mercredi 9 décembre, à 15h
 
Pour les classes ou les groupes, merci de réserver auprès du Service des publics et de la valorisation des Archives départementales.
 
Pour en savoir plus : lire l’historique sur l’usine Babcock & Wilcox.

samedi 19 septembre 2015

► Journées européennes du patrimoine 2015

 

Les Archives départementales ouvrent leurs portes samedi 19 septembre 2015, de 10h à 18h.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

► Babcock et Wilcox, Worthington : deux usines en Seine-Saint-Denis • Exposition et visite

Pour célébrer le patrimoine industriel de Seine-Saint-Denis, les Archives départementales ont choisi de présenter une exposition de photographies autour de deux usines ayant marqué l’histoire du territoire : Babcock et Wilcox à la Courneuve et Worthington au Bourget.
 
Ces deux fonds photographiques, arrivées depuis peu aux Archives départementales, permettent de découvrir non seulement un pan de la vie ouvrière (les bâtiments, la production, les ouvriers…) mais également quelques aspects de la vie bourgeoise au début du siècle.
 
À l’occasion des Journées du patrimoine, certaines plaques de verres seront exceptionnellement exposées.
 
Durée : 30 minutes - Horaires : 11h45, 13h30, 16h30 - La visite de 16h30 est proposée en Langage Parlé Complété (LPC).
 

►  Les coulisses des Archives • Visite

Entrez aux Archives !
Nous vous proposons une plongée dans les espaces réservés au tri et à la conservation. Un moment privilégié pour découvrir le bâtiment et les missions des archivistes.
Durée : 45 minutes
Horaires : 11h, 14h15, 15h45
La visite de 15h45 est proposée en Langage Parlé Complété (LPC)
 
 

►  Cinéquano-dionysien • Projection

Parmi les 70 000 documents audiovisuels conservés, vous pourrez découvrir quelques extraits des films ou témoignages arrivés en 2015 ainsi que des films emblématiques de l’histoire du territoire.
Un archiviste sera présent pour présenter et commenter les extraits choisis.
Durée : 30 minutes
Horaires : 10h15, 15h, 17h15

 

 

>►  Dernières entrées • Présentation des fonds

Retour sur les fonds nouvellement entrés aux Archives, d’époques et de typologies variées : un terrier du XVIIIe siècle, le fonds du Mouvement jeunes communistes de France, un florilège de la collection de 10 000 cartes postales, la Cristallerie du Bourget et les résultats de la Grande collecte réalisée en novembre 2014 autour de la Première Guerre mondiale.
Des archivistes seront présents pour présenter et commenter les documents choisis.
 
 
 
Télécharger le programme en PDF
 
Nos partenaires :

mardi 3 novembre

► Les éditions communistes au défi des archives : matériaux pour une histoire en construction

Table ronde le mardi 3 novembre à 14h

Présentation

Continent aujourd’hui englouti, pourtant fort hier d’une dizaine de maisons d’éditions, de plusieurs dizaines de librairies pour des millions de livres publiés au XXe siècle, le monde du livre communiste en France demeure aujourd’hui méconnu, notamment sa dernière période, pourtant la plus féconde.

Réunissant les historiens du livre, des idées, et des gauches, les acteurs des maisons d’édition et les archivistes spécialistes des archives du PCF, cette rencontre élaborée en partenariat avec la Fondation Gabriel Péri entend se pencher sur les matériaux d’une histoire à faire, sur la spécificité de ces archives et sur toutes les perspectives ouvertes par une histoire socio-culturelle du politique aujourd’hui.

Programme

  • 14h • Retour sur l’ouvrage Le Parti communiste français et livre : les nouvelles perspectives de la recherche
  • 16h15 • Quelles sources pour l’histoire des éditions communistes ?
 
Télécharger le programme complet

Intervenants

  • Marie-Cécile Bouju, maître de conférences en histoire contemporaine, Centre de recherches historiques
  • Anthony Crézégut, agrégé d’histoire, doctorant au Centre d’histoire de Sciences Po, Institut d’études politiques de Paris
  • Jean-Numa Ducange, historien, maître de conférences en histoire contemporaine, Groupe de recherche et d’histoire, Université de Rouen
  • Julien Hage, historien, maître de conférences au Pôle métiers du livre de Saint-Cloud, Laboratoire DICEN-IDF, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Stéphanie Roza, docteure en philosophie, chercheuse rattachée au Centre d’histoire des systèmes de pensée moderne, Université Paris 1
  • Nicolas Devers-Dreyfus, cadre d’édition et chef de fabrication aux Éditeurs français réunis de 1971 à 1974, directeur général adjoint du groupe Messidor de 1980 à 1988
  • Richard Lagach, Directeur littéraire des Éditons sociales de 1976 à 1982, animateur de La Dispute de 1997 à 2010 et des Éditions sociales de 1997 à aujourd’hui
  • Claude Mazauric, historien, professeur émérite des universités, directeur des Éditions sociales-Messidor de 1982 à 1986
  • Lucien Sève, philosophe, directeur des Éditions sociales de 1970 à 1982
  • Pierre Boichu, archiviste en charge du fonds du Parti communiste français aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

 

Informations pratiques : accueil à partir de 13h30, salle de conférences des Archives départementales

mercredi 2 décembre

► Vous souvenez-vous des grèves de 1995 ?

Tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais…

 
Table ronde mercredi 2 décembre à 14h, sur inscription obligatoire.
 
Organisée en partenariat avec Périphérie, dans le cadre d’un cycle de trois rencontres
Animation et conception : Tangui Perron, en présence deBernard Thibault, syndicaliste
 
Des centaines de milliers de manifestants tant en province qu’à Paris, les transports publics paralysés, des salariés du privé et du public au coude à coude, un vif débat à gauche qui tourne à l’avantage de la « gauche radicale » (ce qui fécondera les sciences sociales) puis un gouvernement (de droite) contraint d’abandonner un train de « réformes » (des mesures socialement régressives) : les grèves et manifestations de 1995 constituent-elles la dernière victoire du monde du travail et du mouvement syndical ?
 
Les à-côtés de ce vaste mouvement sont aussi remarquables : moments fraternels et libération de la parole dans les manifestations et sur les piquets de grève, critique des médias, covoiturage…
 
Ces longs cortèges, souvent éclairés par les touches rouges des cheminots, ont été abondamment filmés par des salariés cinéastes amateurs, des documentaristes, et ont donné lieu, plus tard, à quelques rares fictions abordant soit frontalement cette page d’histoire sociale (Nadia et les hippopotames de Dominique Cabrera) ou de manière beaucoup plus allusive (Vendredi soir de Claire Denis).
 
20 ans après les grèves et manifestations de 1995, ces images, dans leur diversité, nous permettent d’analyser et de transmettre, de manière vivante et populaire, ce moment historique.
 
Télécharger le programme complet du cycle.
 
Attention : suite aux mesures de sécurité mises en place par le Département après les attentats du 13 novembre 2015, l’accès à la table ronde se fait sur inscription obligatoire. Nous vous remercions de votre compréhension.

mercredi 16 décembre

► Babcock & Wilcox : une histoire industrielle

Table ronde mercredi 16 décembre à 14h, sur inscription obligatoire

Reprogrammation de la table ronde prévue à l’origine le 26 novembre 2015
 
Table ronde organisée à l’occasion de l’exposition Babcock & Wilcox, Worthington : deux usines en Seine-Saint-Denis.
 
Intervenants
  • Antoine Furio, historien, Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
  • Jean-Michel Roy, historien, responsable de l’unité Patrimoine et arts visuels, Ville de La Courneuve
  • Raymond Théophile, ancien directeur de la production, Babcock Entreprise
Télécharger le programme
 
Informations pratiques : mercredi 16 décembre, à 14h Salle de conférence des Archives départementales

 

Attention: suite aux mesures de sécurité mises en place par le Département après les attentats du 13 novembre 2015, l’accès à la table ronde se fait sur inscription obligatoire. Nous vous remercions de votre compréhension.