261J5 - Archives du secrétariat.

  • Date(s) :

    1944-1994

  • Cote :

    261J5/1-51

  • Description physique :

    Importance matérielle : 2.75 ml

  • Origine : PARTI COMMUNISTE FRANCAIS
  • Historique du producteur :

    Le secrétariat est un organe de direction statutaire du PCF. Il est élu par le comité central (devenu comité national en 1994) à l'issue de chaque congrès national. Entre deux congrès, le secrétariat assure le travail courant de direction.

  • Historique de la conservation :

    Les archives du secrétariat postérieures à 1944 ont figuré parmi les premiers documents à être communiqués, dès l'ouverture par le PCF de ses archives historiques, en 1993, en son siège national. Elles constituaient des séries continues et leur classement chronologique permettait leur communication préalablement à la réalisation d'instruments de recherche.
    Gaston Plissonnier, qui avait conservé ces documents en sa qualité de secrétaire administratif puis de coordonnateur des instances nationales de direction du PCF pendant près de 40 ans (il fut remplacé par Gisèle Moreau en décembre 1990), les versa alors au nouveau service des archives du PCF. Auparavant, sa secrétaire, Ghislaine Villiers (qui a assuré la dactylographie de la plus grande partie des documents, d'où la fréquence de ses initiales GV en référence) avait porté des annotations manuscrites au stylo-bille sur certains d'entre eux, pour préciser des noms de personnes ou de lieux, des dates, des ordres du jour, ou pour signaler des modifications circonstancielles de la fréquence des réunions.

     

  • Présentation du contenu :

    Les archives du secrétariat sont constituées de relevés de décisions établis après chacune de ses réunions. Ces relevés se présentent sous la forme de documents dactylographiés de 1 à 15 pages suivant les périodes.
    Le secrétariat administratif du PCF, qui produisait les relevés du secrétariat et du bureau politique, les référençait en fonction d'une numérotation unique, car les deux instances se réunissaient le plus souvent alternativement : une réunion du secrétariat précédant une réunion du bureau politique (on constate à ce sujet une discontinuité dans la numérotation). Chaque document a circulé originalement en plusieurs exemplaires identiques (leur nombre figure presque toujours à la fin de la référence, en tête des documents) adressés à chacun des membres de l'organe concerné. Ceux-ci devaient en prendre connaissance, faire part de leurs remarques éventuelles et détruire ou retourner leur exemplaire au secrétaire administratif. Après validation collective, lors de la réunion suivante, un document unique comportant parfois des rectifications manuscrites - était conservé.
    Les relevés de décisions ont été conservés chronologiquement, année par année, par le secrétariat administratif, puis la coordination du PCF. Certains documents sont incomplets ou manquants. Des énoncés de décisions ont parfois été découpés.
    Les documents papier originaux sont conservés sous les cotes 261 J 5 / 1-51. Pour des raisons de conservation, ils sont consultables sous une forme numérisée, les relevés de décisions et leurs annexes ayant été numérisés séparément.
    Ces archives fournissent une suite logique aux sténotypies et aux comptes-rendus de réunions de direction qui figurent dans les archives microfilmées, couvrant la période 1921-1939, de l'ex Institut du marxisme-léninisme de Moscou (actuel RGASPI), disponibles aux Archives départementales sous la cote 3 MI 6 /. Ces derniers documents étaient déjà consultables par les historiens à la Bibliothèque marxiste (Paris, 13ème arrondissement), depuis les années 1980.
    L'intérêt historique de ces archives tient à leur continuité, qui permet de disposer d'une véritable trame chronologique de l'activité de direction sur plusieurs décennies. Malgré leur caractère allusif - il n'est pas fait état du contenu de la discussion, ni de l'existence de points de vue différents - le lecteur pourra y repérer, ponctuellement ou dans la durée, les préoccupations politiques des instances nationales du PCF. Outre les effets de continuité ou de rupture, il aura l'opportunité d'étudier les pratiques de direction mises en œuvre. Les relevés de décisions du bureau politique, souvent accompagnés d'annexes détaillées, fournissent des indications précieuses sur la répartition des tâches et les modalités d'application des décisions.

     

  • Copie(s) :

    Les archives du secrétariat pour l'entre-deux-guerres ont été indexées et mises en ligne sur le Portail archives numériques et données de la recherche (PANDOR) de la Maison des sciences de l'Homme de l'université de Dijon. Celles de l'après-guerre (1944-1994) devraient également l'être à terme.

  • Documents en relation :

    Sources de même provenance

    Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

    Copies microfilmées d'archives de l'Internationale communiste relatives au PC-SFIC (série 3 MI 6 /) : voir comptes rendus des réunions du secrétariat pour la période de l'entre-deux-guerres.